facebook

La Conférence épiscopale autrichienne se sépare de ses investissements dans les combustibles fossiles

La Conférence épiscopale autrichienne se sépare de ses investissements dans les combustibles fossiles

Le cardinal Christoph Schönborn, président de la Conférence épiscopale autrichienne, a annoncé ce 22 mars que la Conférence épiscopale d'Autriche signera l'engagement de désinvestissement du Mouvement catholique mondial sur le climat.

La conférence épiscopale autrichienne se départira de tous ses investissements dans les entreprises qui exploitent ou produisent des combustibles fossiles (charbon, pétrole et gaz naturel). Cette décision inclut tous les investissements financiers de la Conférence épiscopale, de tous les diocèses autrichiens et de toutes les autres institutions relevant de leur compétence.

Partout dans le monde, les institutions catholiques ont été des leaders en prenant des mesures concrètes pour faire face à la crise climatique. L'Autriche est la troisième conférence épiscopale à annoncer son désengagement des énergies fossiles, après la Belgique et l'Irlande.

Ces conférences épiscopales s'ajoutent à près de 120 autres institutions catholiques qui se sont départies de leurs investissements, dont d'importantes banques catholiques allemandes. Ces institutions catholiques sont les leaders d'un total mondial d'environ 1 000 institutions, on évalue que plus de 8.5 milliards de dollars ont été désinvestis.

La décision autrichienne fait suite à une conférence du Vatican sur les objectifs de développement durable de l'ONU, qui comprend une action urgente sur le changement climatique, et qui fait suite à des déclarations fortes du pape François sur l'utilisation de l'énergie, comme celle qu'il a faite aux PDG du secteur des combustibles fossiles selon laquelle "la civilisation exige une utilisation de l'énergie, mais l'utilisation de l'énergie ne pourrait détruire la civilisation".

Le Cardinal Christoph Schönborn, Président de la Conférence épiscopale autrichienne, a déclaré: "Les moyens financiers de l'Église ne doivent pas exercer une influence destructrice sur le climat de notre planète." La déclaration complète du Cardinal Schönborn se trouve ici.  

Tomás Insua, directeur exécutif du Mouvement catholique mondial pour le climat, a déclaré : "Le désinvestissement de la Conférence épiscopale autrichienne des combustibles fossiles est une position prophétique pour la justice climatique. La communauté catholique mondiale prend des initiatives audacieuses pour protéger les personnes vulnérables qui réclament d'urgence des changements. Il ne nous reste que quelques années pour réduire la spirale des émissions de gaz à effet de serre, et ce leadership visionnaire des évêques d'Autriche est un grand pas dans la bonne direction."

Anja Appel, directrice du Bureau de coordination de la Conférence épiscopale autrichienne (KOO), a déclaré : "Nous, chrétiens, et nos institutions, avons la responsabilité de prendre soin de la création et de travailler pour une justice globale. Nous faisons partie de cette partie de la population mondiale qui produit la plus grande part des émissions de gaz à effet de serre et nous devons donc naturellement lutter contre sa principale cause, l'utilisation des combustibles fossiles. Cette étape importante montre l'effort cohérent des évêques autrichiens pour répondre aux exigences de l'Accord de Paris sur le climat." La déclaration complète de Mgr Freistetter et Anja Appel se trouve ici.

Photo : éoliennes, crédit photo Tom Corser 2009