Une histoire des papes. De Pierre à François.

Lessius, 29/04/2016, 399 pages, 29 euros
John W. O'Malley, jésuite, Georgetown University 
Une histoire des papes. De Pierre à François.

"L’histoire des papes n’est pas celle du catholicisme" rappelle John O’Malley dans son introduction. Pourtant les papes ont occupé une place centrale de l’histoire de l’Eglise et de l’Occident. Aucune autre institution n’a montré une telle résilience, malgré un parcours très tortueux où l’auteur distingue 4 étapes. Les premiers papes ont fondé leur ministère sur le martyre de Pierre à Rome lors de la persécution de Néron. Au début du IVème siècle, l’empereur Constantin encourage les évêques de Rome à assumer des responsabilités publiques et citoyennes. A partir du VIIIème siècle, les papes deviennent souverains temporels avec toutes les ambiguïtés de la charge… jusqu’en 1870. C’est paradoxalement à la disparition des Etats pontificaux que les papes ont eu le temps d’assumer pleinement leur charge magistérielle. C’est aussi de cette époque que date le début de la doctrine sociale dont ce site explore la richesse. Des situations sociales très complexes sont ainsi arbitrées par des papes très différents. Léon XIII encourage les catholiques à s’engager sur la question sociale et à se rallier à la République. De Benoît XV à Jean XXIII, la question de la paix devient la première préoccupation des papes, dans un siècle qui connaît deux guerres mondiales. Enfin, le concile Vatican II va encourager un élargissement du champ de la réflexion des catholiques : développement, travail, écologie… John O’Malley présente la contribution des différents papes avec rigueur et distance critique. Un livre très important pour comprendre l’Eglise catholique et le monde d’aujourd’hui.

Bertrand Heriard