Travail et Capital

Pour Jean-Paul II dans Laborem exercens, le travail est la clé de la question sociale. Le travail reçoit sa valeur et sa dignité du fait que celui qui l’exécute est une personne, et que l’homme par le travail se réalise lui-même et devient plus humain (LE 6). Tout homme a donc droit au travail (GS 67), comme une expression de sa personnalité et une participation à la vie sociale. Dans les relations entre travail et capital, la priorité doit être donnée au travail (LE 12) et le capital considéré comme le fruit historique du travail et un instrument au service de l’homme. Toutefois travail et capital sont indissolublement liés et ne doivent pas être antinomiques (LE 13). Le profit joue un rôle pertinent dans le bon fonctionnement économique mais ne doit pas être exclusif (SRS 37 ; CA 35).