L'événement Vatican II

Lessius, 15/09/2011, 448 p., 34,50 euros
John W. O'Malley, jésuite, Georgetown University 
L'événement Vatican II

Le 11 octobre 2012, on célébrera le 50e anniversaire du concile Vatican II. Parmi l’abondante littérature au sujet de cet événement de l'histoire de l'Eglise catholique, il manquait un livre "de base" pour retracer le fil historique, replacer les thèmes émergents du récit dans leur contexte et fournir quelques clefs permettant de saisir ce que le Concile espérait mettre en œuvre. L’ouvrage de John 0’Malley vient combler ce manque. Son approche suit dans toute son intensité le déroulement du Concile et fait émerger les questions fondamentales. En retraçant la genèse des documents, en les situant dans leurs contextes, il fait apparaître leur signification plus profonde. Au-delà des sujets abordés - place du latin dans la liturgie, rapport entre Tradition et Ecriture, relation de l’Eglise avec les Juifs ainsi qu’avec les autres religions non-chrétiennes, liberté religieuse, « collégialité » -, trois types de « questions-sous-les-questions » se font jour : celle de l’aggiornamento (développement, retour aux sources ); celle de la collégialité (rapport entre le centre et la périphérie),celle du style, de lamanière dans l'accession à l’autorité. 0’Malley souligne combien les seize documents – Constitutions, décrets et applications – témoignent d'une remarquable cohésion de la part du Concile. Ils ne représentent pas une collection d'ordonnances. Chacun d’eux fait écho, précise, qualifie des thèmes, des valeurs et des principes présents dans d’autres documents. Le Concile s'est préoccupé consciemment de distiller dans ses documents un vocabulaire et des thèmes qui les traversent tous. Dans ce sens, Vatican II fut à l’origine d’un certain « esprit » dans « la lettre » même (forme et vocabulaire), il révèle cet « esprit ». « L’événement Vatican II » nous fait ainsi suivre un parcours passionnant, qui aide à comprendre par bien des aspects les tensions et les conflits qui affectent l’Eglise d’aujourd’hui. Et surtout à fonder une espérance dans l’avenir de l’Eglise.                            

Jean-Louis Préat