Réseau des établissements scolaires jésuites en France

Accueillir l’étranger : une mission éducative

2016 - septembre

Sensibiliser les personnels, les parents et les élèves des établissements scolaires à l’accueil de l’étranger :  les Jésuites de la Province de France viennent dans ce but d’éditer une brochure avec, en exergue, cette phrase : « Scolariser ses enfants chez les jésuites, c’est vouloir leur ouverture au monde. »

Le Pape François le soulignait lui-même le 16 avril dernier : « Nous avons besoin d’une éducation à l’intégration. Nous devons faire des ponts. Mais les ponts se font avec intelligence, ils se font par le dialogue. »

Dans un monde et dans une société qui deviennent de plus en plus cosmopolites, aborder la question de l’accueil de l’étranger n’est pas chose facile. Cette brochure propose d’abord de regarder les réalités derrière les mots. Ainsi n’y aurait-il, par exemple, en France en 2015 que 0,08 millions demandeurs d’asile pour une population de 66 millions. Dans un second temps, ce document rappelle que l’Evangile nous presse à accueillir les étrangers, soulignant comment le pape François, dès son élection, a voulu faire des réfugiés et des migrants l’une des causes majeures de son pontificat. Le lecteur est ensuite invité à interroger quelques idées reçues. Un exemple : alors que bien des personnes autour de nous estiment que les migrants prennent les emplois des Français et pèsent sur nos finances publiques, le constat dressé dans le journal économique Les Echos du 29 mars 2016 ( sur la base d’un rapport de l’OCDE ), atteste que « l’Europe a les moyens d’absorber ces nouveaux arrivants : la migration n’a pas d’impact négatif sur le marché du travail, ne renforce pas les déficits budgétaires » : « Les immigrés contribuent plus qu’ils ne reçoivent en bénéfices individuels. »

La brochure propose aussi des témoignages d’initiatives prises dans le sens de l’accueil de l’étranger dans les établissements scolaires et relève la fécondité des échanges mis en place par le Service Jésuite des Réfugiés (JRS) et le réseau Welcome.

Finalement, les parents sont eux-mêmes invités à devenir les premiers acteurs de l’éducation de leurs enfants, dans la transmission de valeurs d’accueil, d’écoute et de partage. Des références de livres, films, revues ou sites internet leur sont proposés pour aller plus loin.

Anne-Claire Carraz