Gouvernance

La gouvernance mondiale est notamment combattue par l’altermondialisme et le souverainisme, pour des raisons opposées. Il reste que la question qu’elle pose - « Comment résoudre de façon démocratique les problèmes globaux auxquels notre monde est dorénavant confronté ? » - touche au cœur de la crise de désaffection que traversent nos systèmes démocratiques. Jean XXIII, dans Pacem in terris, disait déjà la nécessité de dépasser le blocage des relations entre États nationaux en vue de construire petit à petit une « autorité politique mondiale », qui présuppose pour fonctionner le respect de quelques conditions.