Structures de péché

Structures de péché est une expression utilisée par Jean Paul II dans Sollicitudo rei socialis (SRS 36) pour désigner l'effet d'ccumulation et de concentration des péchés personnels des hommes sous formes de structures d’injustice. L'histoire, conçue bibliquement comme histoire du Salut, met au premier plan la dimension sociale du péché, ainsi que celle de la grâce libératrice. Cette approche marque toute l'argumentation théologique utilisée lors des conférences épiscopales de Medellin (1968) et Puebla (1979) pour aborder le mystère du péché.

Lire également